Nos conseils pour réduire la douleur liée aux courbatures !

Nos conseils pour réduire la douleur liée aux courbatures !

Comment réduire la douleur des courbatures ?

Les activités physiques intenses réalisées par le corps humain ont une action de maintien et d’entretien. Mais au cours de certaines activités, l’effort réalisé peut affecter les muscles si cet effort est inhabituel ou trop exigeant physiquement.

En présence d’une situation pareille, vous souffrirez certainement des courbatures. Ces douleurs musculaires sont à prendre au sérieux et à prévenir par des moyens médicaux ou par la régulation de votre programme de travail journalier. Cet article vous propose les informations indispensables à connaitre lorsque vous souffrez de ce mal et ce qu’il faut faire pour le soulager.

Que faut-il savoir sur les courbatures ?

L’intensité d’un effort trop physique sur le corps humain dans des conditions de préparations inhabituelles est l’événement qui déclenche les courbatures chez un humain.

En effet, l’emploi des muscles à des activités qui exigent plus d’énergie que n’en contient votre organisme peut provoquer des douleurs. Ce qui se traduit généralement par la raideur et les douleurs au niveau des muscles. La sensibilité est également présente en cas de courbatures. Après une activité intense qui peut provoquer les courbatures, l’apparition de ce mal ne survient pas automatiquement.

Normalement, les courbatures apparaissent à partir d’une demi-journée ou plus après l’effort déployé.

Elles peuvent subsister durant une semaine parfois, et sont d’autant plus longues que vous n’avez pas eu d’activité physique pendant longtemps auparavant.

Plus la fréquence d’entrainement sportif est élevée, moins vous ressentirez de courbatures.

Pour limiter l’impact des courbatures après l’effort physique, demandez à votre prof de remise en forme de vous donner des étirements à faire !

Quels sont les causes des courbatures ?

Tout le monde peut souffrir des courbatures. Les demandes en résistance à l’organisme sur une longue durée ou sur un cycle de travail sont énormes. L’accumulation de ces efforts est le déclencheur des symptômes visibles des courbatures. En effet, après 12 heures, les premiers symptômes peuvent apparaitre. Pour les reconnaitre, il faut toucher les parties où vous ressentez ces douleurs.

La sensibilité des muscles dans ces conditions est la preuve que vous souffrez de ce mal. Ensuite, la partie qui est la plus affectée pendant l’activité physique présente des douleurs accentuées et aiguës lorsque vous faites un mouvement. La douleur se ressent un peu plus lorsque vous reprenez l’exercice de départ qui a entrainé le mal.

Par ailleurs, vous aurez l’impression que vous souffrez des contractions musculaires. C’est bien là un symptôme qui mérite un traitement immédiat.

Aussi, les muscles peuvent devenir rouges et chauds dans certains cas lorsqu’il s’agit d’une inflammation interne. Enfin, les douleurs s’amplifient dans l’intervalle de 24 à 48 h après que vous ayez sollicité vos muscles pour un travail à haute intensité.

Même si au bout d’une semaine ces douleurs diminuent, ces symptômes sont les plus faciles à reconnaitre vu leur durée.
Si ce sont les activités physiques pratiquées qui sont les plus en vue en matière de causes des courbatures, il faut souligner qu’elles ne sont pas les seules.

Le stress, le manque de déshydratation et les troubles de sommeil sont quelques éléments qui provoquent également l’apparition des premiers symptômes des courbatures.

Les apports alimentaires pour réduire les courbatures

L’alimentation est la principale entrepreneure des fonctions métaboliques et basiques chez l’homme. Son action est indispensable à plusieurs fins notamment celle de la production d’énergie. Il existe cependant des aliments qui peuvent réduire les risques liés aux courbatures. En effet, ce sont des aliments de récupération rapide de par l’action qu’ils réalisent à travers les apports organiques.

La production des polyphénols par la myrtille est d’abord très importante pour les muscles et représente un antioxydant naturel. La myrtille réduit donc l’effet des radicaux libres qui sont responsables des courbatures. L’inflammation dans l’organisme chute également grâce à ce produit alimentaire. Ensuite, consommez de la banane pour profiter du taux élevé de potassium qu’il contient.

Ce fruit va vous aider à réduire l’acide lactique produit par les muscles lorsqu’ils sont employés à l’effort. Ce qui vous protègera des courbatures et des crampes. Un autre aliment à consommer est le gingembre. Naturellement, cet aliment a plusieurs vertus pour la santé humaine. Ici, il diminue les différents types d’inflammations et apaise les muscles qui sont souffrants. Aussi, l’ananas peut vous aider à diminuer les inflammations au niveau des articulations.

Consommez-en davantage pour bénéficier de l’action de l’enzyme bromelaine qu’il contient afin de vous débarrasser des douleurs. Par ailleurs, les noix sont aussi indispensables pour votre alimentation si vous voulez renforcer les muscles et résister face aux douleurs provoquées par les courbatures. La production de la vitamine E grâce aux noisettes, cacahuètes ou amandes assure cette fonction de résistance musculaire.

Enfin, la tomate doit être présente pendant vos cuisines, car elle favorise la protection des muscles et améliore votre rythme de récupération. Toutes ces actions sont réalisées à partir des lycopènes, un pigment qui contient des antioxydants favorables pour l’organisme. N’hésitez pas à consommer des céréales le plus souvent. Elles éliminent parfaitement les douleurs musculaires et produisent de l’énergie pendant les activités internes.

Que faire en cas de fortes courbatures ?

Les courbatures peuvent disparaitre au bout d’une semaine sans un traitement médical. Mais il existe des moyens pour vous aider à soulager ces douleurs passagères qui, s’ils sont négligés, peuvent entrainer d’autres problèmes de santé. Utilisez la griffe du diable ou harpagophytum. Un traitement médicinal qui lutte contre les inflammations musculaires. Prendre un bain chaud pour vous aidera à détendre les muscles. Vous pouvez également utiliser le cataplasme de fango. Une boue minérale aux origines volcaniques qui tonifient les muscles et améliorent votre circulation sanguine.

Ensuite, mettez des compresses chaudes au niveau où vous ressentez le plus les douleurs. Ce traitement peut vous aider à augmenter l’irrigation sanguine afin d’éliminer les douleurs grâce à l’action des reins. Boire de l’eau peu minéralisée est à ne pas oublier, car elle emporte pendant son action les acides qui produisent des courbatures. Les vertus de la teinture mère de piloselle sont à mettre à contribution comme traitement contre les courbatures. Ces plantes diurétiques éliminent les acides lactiques qui provoquent des courbatures dans le corps.
Aussi, le massage avec l’huile ou les granules Armica peut vous être utile afin d’optimiser vos muscles souffrants et les apaiser. Il est vrai que vous ressentez des douleurs, mais ne vous privez pas de quelques mouvements qui ne demandent pas assez d’effort. Le vélo, la piscine et la marche sont recommandés. Dans les cas extrêmes, vous pouvez faire recours à un antalgique comme calmant ou à un médecin spécialiste.

Comment prévenir les courbatures avec des activités de maintien ?

Le sport nécessite une préparation et un conditionnement du corps humain avant de réclamer des dépenses énergétiques. Alors, avant et après chaque séance d’entrainement échauffez-vous correctement. Cela vous évite des déchirures dues aux courbatures sur une longue période.

Le massage des muscles avant et après le sport est bénéfique aussi pour diminuer les risques de blessures. Le faire avant l’activité permet de préparer les muscles à répondre à l’effort ; et à la fin, cela permet de décontracter les muscles sollicités.

Il est important de disposer d’un programme d’entrainement adapté pour vos muscles. Puisque la surcharge conduit inévitablement aux courbatures. Par conséquent, vous devez avoir une progression qui vous convient et ne pas vouloir forcer votre organisme à réaliser ce qu’il ne peut pas. Parce que vous êtes le plus indiqué à connaitre le fonctionnement de votre corps, évaluer vos atouts et limites serait le meilleur moyen pour vous prévenir contre les courbatures. Écouter votre organisme peut vous éviter de mal solliciter sa capacité.

Une autre mesure à prendre est de garder vos muscles au chaud. Le froid peut être responsable des courbatures surtout quand votre activité se déroule dans un milieu où la température lui est favorable. Enfin, donnez-vous du repos afin que les muscles puissent entrer dans la phase de récupération. Les médicaments anti-inflammatoires sont à éviter pendant cette phase.

Les commentaires sont clos.